La classe, tour de Babel
Maryse Rebière
Enseignante chercheure retraitée, E3D (Laboratoire d’épistémologie et de didactiques disciplinaires de Bordeaux)

Écrire, parler en cours de sciences, d’histoire, de français ou de maths, est-ce bien la même chose ? Faut-il prendre le temps d’explorer avec les élèves ces usages variés de la langue ? Et qui le fait ? Le professeur de français seulement ?

Changer de discipline ne se résume pas, pour un élève, à changer de salle et de cahiers. Il s'agit en effet d'adopter les usages non seulement de chaque enseignant, mais aussi de chaque discipline. Or, si les professeurs précisent bien en début d'année leurs attentes formelles (place et dimension de la marge par exemple), en général il ne leur vient pas à l'idée de décliner les façons de parler et d'écrire dans leur discipline, et ce serait d'ailleurs difficile tant elles sont intérioris

Article paru dans le N° 522, juin 2015, « Tous compétents en français »