De nouveaux équilibres
Denis Paget
Professeur de lettres modernes, membre du Conseil supérieur des programmes

Oui, il faut courageusement questionner les dérives décourageantes qui aboutissent aux résultats Pisa en français. Oui, il est essentiel de rééquilibrer l'activité de la classe au profit de plus d’écriture, plus d’expression orale organisée. Oui, il faut comprendre les difficultés de certains élèves pour entrer dans les usages scolaires de la langue. Oui, il faut donner plus d’actualité et de sens aux séquences de français. C’est un vrai grand chantier qu’il est nécessaire de mettre en route.

Les évaluations internationales montrent que l'élève français répugne à rédiger des réponses à des questions ouvertes, à justifier son point de vue et à l'argumenter. Elles montrent aussi que la maitrise de la langue est, plus qu'ailleurs, surdéterminée par l'origine sociale des élèves. La lecture vient en dernier dans les pratiques culturelles des jeunes Français de toutes origines et donc la responsabilité du professeur de français, dans la réussite et plus souvent l'&#x

Article paru dans le N° 522, juin 2015, « Tous compétents en français »