Masculin sensible, féminin libre
Éric Verdier
Psychologue communautaire, Ligue française pour la santé mentale

Être un garçon, un adolescent, un homme, un père puis un grand-père ne va pas de soi aujourd’hui. C’est probablement encore plus vrai en milieu populaire. Quels moyens prendre pour une éducation qui lutte contre les préjugés sexistes et homophobes, et faire évoluer particulièrement les représentations concernant les garçons ?

Les injonctions reçues dès la crèche, puis l’école maternelle, par les petits des deux sexes sont asymétriques. Une expérience célèbre en psychologie sociale révèle que, face à une même vidéo montrant un bébé qui pleure, le groupe de témoins pense qu’elle a peur si on lui dit que c’est une fille, et qu’il est en colère si on indique que c’est un garçon. De nombreux écrits et recherches vont ensuite démontrer que les filles et les femmes apprendront à co

Article paru dans le N° 520, mars 2015, « École et milieux populaires »