Ceux d'en bas
Gwenael Le Guével
Professeur des écoles spécialisé

Les classes de Segpa sont des lieux de relégation, mais elles ont sans doute le mérite de protéger les plus faibles d’un échec cinglant programmé dans le cursus ordinaire. Sont-elles donc un mal nécessaire ? Pour penser autrement, il faut envisager une refonte du collège dans son entier.

« La sagesse pédagogique devrait nous représenter le cancre comme l’élève le plus normal qui soit : celui qui justifie pleinement la fonction de professeur puisque nous avons tout à lui apprendre, à commencer par la nécessité même d’apprendre ! »

Daniel Pennac, Chagrin d’école, 2007

En heure de vie de classe, un élève de 6e Segpa (Section d'enseignement général et professionnel adapté) demande, sans provocation, juste pour comprendre : &

Article paru dans le N° 520, mars 2015, « École et milieux populaires »